Pourquoi il faut (aussi) supprimer l'usage de la tourbe

Tout le monde est d'accord, il faut supprimer autant que possible l'usage du plastique à usage unique.

Mais on commence, surtout Outre Manche, à rencontrer cet autre argument : les fleurs et plantes produits de façon traditionnelle ne 'coûteraient-elle' pas plus à la planète qu'elles ne lui apportent ? Ce qui s'exprime de façon encore plus brutale par:

Le jardinage aggraverait'il le problème de réchauffement climatique ?

Les plantes contribuent à restaurer la biodiversité en verdissant notre cadre de vie... Elles absorbent du carbone par leur photosynthèse. Mais le bilan est'il au final, positif ? Pesticides, déchets plastiques, chauffage et transport à travers toute l'Europe (voire pire)... Mais il est surtout un point négatif qui trouve un écho récent: la destruction des tourbières causée par l'horticulture.

Car, si  les marais ne couvrent que 3 % de la surface terrestre, ils emmagasinent néanmoins un tiers environ du dioxyde de carbone (CO2) stocké dans le sol, surpassant ainsi la capacité de stockage des forêts. (https://cutt.ly/Eeb2wd3)

Un chiffre -sous toutes réserves- concernant l'Angleterre : la consommation annuelle de tourbe par les jardiniers et par les professionnels représenterait 800.000 tonnes, et équivaudrait à la destruction de 80.000 arbres adultes par an !

D'où, par exemple,  cette campagne récente pour inviter à ne plus utiliser la tourbe  (Organic Trade Board: https://cutt.ly/qeb06BC -Le titre 'For peat's sake' est ambigu pour nous, mais l'objet est sans équivoque)

Nous lisons par ailleurs qu'à l’été 2019, tous les membres de Jardin Suisse, l’Association suisse des entreprises horticoles, ainsi que des représentants du commerce de détail, de la production de terreau et de la Confédération ont signé une nouvelle déclaration d’intention afin de réduire l’utilisation de la tourbe dans les secteurs de l’horticulture productrice et du commerce horticole 

En France: 60 millions de consommateurs a, récemment, alerté sur ce problème: https://www.60millions-mag.com/2019/04/13/jardinage-preferez-les-terreaux-sans-tourbe-12843. Des solutions pour remplacer la tourbe chez les horticulteurs apparaissent également, et heureusement.... mais il n'y a pas encore eu d'initiative publique ou professionnelle pour accélérer le mouvement.

La fibre de coco est bien meilleure

Notre solution de motte en fibre de coco enveloppée d'un film en amidon de maïs est bien meilleure que les solutions à base de tourbe:

- la fibre de coco est un déchet agricole et une ressource qui se renouvelle évidemment bien plus vite que la tourbe,

- notre fournisseur dispose de tous les labels qui garantissent une production écologiquement et socialement responsables,

- le bilan carbone du transport de cette motte (très compressée) jusque chez nous : équivaut à moins qu'une demi-banane venant de Martinique

 Il existe aussi d'autres solutions, nous les évaluons toutes, motivés que nous sommes à inventer une horticulture 'écologique'. En l'état actuel, notre solution Vegevrac apparaît comme un compromis bien supérieur à toutes les autres.